Barcelone et ses coffee shops

Barcelone serait-elle le nouvel Eldorado des touristes intéressés par le cannabis ?

Depuis 2011, l’Espagne a vu ouvrir une nouvelle sorte de clubs appelés « Smoking clubs » avec le statut légal d’association.

Cette nouvelle législation a pour but de réduire les problèmes liés au cannabis en créant un cadre légal.

Entre 2011 et 2014 les coffee shops ont fleuri de manière remarquable à travers l’Espagne, et plus particulièrement à Barcelone qui compte environ 400 associations.

Cette croissance explosive a bien évidemment entraîné des abus, certains de ces clubs ont vu cette nouvelle législation comme une incroyable opportunité de gagner de l’argent en vendant « légalement » de l’herbe aux touristes. Tout se passe de façon très simple, quelqu’un vous aborde dans la rue, vous donne un flyer et vous donne la direction du club. Ensuite, le club vous fournit une carte de membre… Et voilà, vous pouvez acheter votre marijuana et votre shit.

En théorie pour être membre d’un coffee shop, lors de votre première visite vous devez être parrainé par une personne déjà membre et résider en Espagne.

Les abus de certains clubs ont inquiété le gouvernement et certaines associations, ainsi, il a été décidé de réguler l’adhésion aux clubs en obligeant les nouveaux membres à présenter un NIE (Numéro d’Identification d’Étranger), un numéro fourni aux étrangers résidant en Espagne.

Le 13 août 2014, le gouvernement a fait fermer 49 clubs qui ne respectaient pas les procédures légales. Depuis, le gouvernement chasse les élèves rebelles.

En 2017, une nouvelle loi a vu le jour en Catalogne, elle avait pour but de réguler les associations de consommateurs de cannabis afin d’offrir aux membres des conditions plus sûres et plus hygiéniques. Cependant, en septembre 2018 cette loi a été abrogée par l’État Espagnol qui l’a jugée anti-constitutionnelle.

Venons-en à la question qui vous intéresse : est-il toujours possible de devenir membre d’une association si l’on est un touriste ?

En théorie, la réponse est non, cependant vous avez toujours une chance de trouver des associations plus intéressées par le business que par les questions légales.

N’hésitez pas à prendre contact avec nous si vous visitez Barcelone ! 😉