Les bases de la culture du cannabis en intérieur

Cultiver du cannabis chez vous peut être très facile si vous connaissez les bases. Pour avoir du succès dans votre culture de marijuana en intérieur, vous devrez suivre les étapes suivantes :

Étape 1 : Disposer d’une pièce ou d’un espace pour faire pousser votre cannabis.

Vous devez disposer d’un espace adéquat à la culture de vos plantes. La bonne nouvelle, c’est que toute sorte d’espace peut être adéquat : un placard, une vitrine, une tente ou encore une pièce inoccupée chez vous. Ce qui importe, c’est d’adapter votre plante et votre équipement à l’endroit choisi. Voici quelques conseils de base pour bien commencer dès le début :

  • Faites le choix d’une petite culture, ce qui sera moins cher à mettre en place.

  • Commencez avec peu de plantes pour une gestion simplifiée.

  • Prévoyez suffisamment d’espace, car les plantes peuvent doubler (voire tripler) de taille lors de la floraison.

  • Soyez sûr que la pièce choisie peut être facilement assainie.

  • Vous devez choisir un lieu frais et sec disposant d’un accès à de l’air extérieur.

  • Gardez à l’esprit que la discrétion est quelque chose d’essentiel, afin de préserver vos plantes de voisins un peu trop curieux.

Étape 2 : Avoir une lumière de qualité

La lumière joue un rôle dans la qualité et la quantité de votre récolte de cannabis, faîtes donc de la lumière une priorité lorsque vous étudiez votre budget. Voici nos coups de cœur :

– Les lampes à décharge haute pression : ce sont les lampes utilisées dans l’industrie car elles allient bon rapport qualité-prix, efficacité et rendement. Elles sont un peu plus chères que les installations à néon et les lampes à incandescence, mais elles fournissent plus de lumière par unité de mesure électrique consommée.

– Les lampes fluorescentes (néons) : grâce à leur petit prix, ce sont les lampes idéales pour ceux pour qui la culture est un passe-temps. De plus, elles ne nécessitent pas de système de refroidissement contrairement aux installations à décharge haute pression.

– Les diodes électroluminescentes (LED) : elles sont plus chères que les lampes à décharge haute pression, mais elles sont beaucoup plus durables et ne consomment pas autant. De plus, elles ne produisent que peu de chaleur et sont conçues pour délivrer une luminosité maximale, ce qui permet une récolte plus productive !

Les plantes de cannabis ont besoin de beaucoup de lumière, c’est pourquoi il est essentiel d’investir dans un bon équipement pour s’assurer une bonne récolte.

Étape 3 : Avoir accès à de l’air frais

La marijuana a besoin d’air frais pour pouvoir pousser dans de bonnes conditions. Votre espace de culture doit donc être bien ventilé, dans le cas contraire, vous verrez apparaître des insectes qui peuvent diminuer le rendement de votre culture. L’air doit circuler dans la pièce grâce à une ventilation ou une fenêtre. Vous pouvez également utiliser un filtre à charbon, ce qui pourra aider à éliminer l’odeur particulière afin que d’autres personnes ne détectent pas l’arôme.

Étape 4 : Choisir les bonnes graines

Si vous débutez, la meilleure technique pour commencer est d’utiliser des graines, et non replanter ou cloner d’autres plantes. Les graines ont un taux de germination plus élevé que les plantes clonées (85 % contre 50 %). Voici quelques astuces pour bien choisir vos graines :

  • Évitez les graines pâles, vertes, molles ou abîmées.

  • Recherchez des graines à l’enveloppe dure : marron, sombre ou noire tachetée (comme les sativa) ou des graines plus sombres avec des rayures tigrées (généralement indica).

  • Commencez avec autant de graines que le permet votre espace de culture. Utilisez des graines féminisées autant que possible, ainsi vous produirez des plantes femelles.

La marijuana va s’épanouir si vous respectez ces étapes et que vous pensez à la température de la pièce ainsi qu’aux nutriments. Arrosez vos plantes régulièrement et assurez-vous qu’elles maintiennent un niveau de pH stable pour un meilleur rendement.