Les Aborigènes d’Australie et le cannabis de nos jours

Le cannabis est une plante utilisée à travers le monde depuis des siècles. En Australie, il a bien d’autres noms, parmi lesquels ganja, marijuana, hasch, yarndi, amarda, skunk et weed. Pour le moment, il est encore illégal d’acheter, de faire pousser ou de vendre des plantes de marijuana en Australie, cependant, les amendes varient suivant la région. Comme dans de nombreux pays, les consommateurs mélangent généralement la plante à du tabac et la fument en utilisant une pipe (plus connue sous le nom de bang). Parfois, ils la roulent comme une cigarette, ce que l’on appel un joint. D’autres fois, elle est utilisée dans la préparation de gâteaux ou biscuits.

Selon les statistiques, 1 Australien sur 3 a déjà essayé la marijuana. Et 1 personne sur 10 a consommé au cours de l’année, principalement des hommes plus que des femmes, et généralement âgés de 18 à 29 ans. Malgré ces statistiques impressionnantes, la consommation de cannabis en Australie a baissé au cours des dernières années, cependant elle aurait augmenté dans certaines communautés Aborigènes.

Selon les enquêtes, environ 2 Aborigènes sur 10 affirment avoir consommé de la marijuana au cours de l’année. Il existe même certaines communautés consommant beaucoup avec par exemple 6 personnes sur 10 disant rouler ou fumer tous les jours quand elles le peuvent.

En 2009, une étude menée par des chercheurs de l’Université James-Cook révèle que jusqu’à 70 % des indigènes d’Australie consomment de la marijuana, les plus jeunes consommateurs ayant à peine 13 ans. On peut s’attendre à ce que ce pourcentage ait augmenté, quant à lui, l’âge des consommateurs n’a probablement pas changé. En effet, il n’est pas si rare de voir des enfants de 10 ans fumer du cannabis dans ces contrées lointaines.

Cela va sans dire, le cannabis a en effet bien déployé son emprise sur diverses communautés aborigènes isolées ; les dealers sont en train de se rendre compte que les Aborigènes représentent un marché lucratif. La consommation de marijuana continue à se développer, particulièrement en Australie centrale et depuis le nord jusqu’aux communautés aborigènes situées dans la partie supérieure du sud de l’Australie.

Les habitudes de consommation des Aborigènes d’Australie centrale ont beau avoir changé, ils continuent de garder un peu de cannabis derrière leur oreille, comme avaient l’habitude de le faire leurs ancêtres, notamment avec du tabac du bush.Selon des sources du 19èmesiècle, les enfants de cette zone sont autorisés à consommer du cannabis, et de nos jours, il est possible de trouver un enfant fumant un joint en Australie centrale.

Les Aborigènes ont toujours été imaginatifs lorsqu’ils consomment de la marijuana. Ils se sont rapidement mis à utiliser les pipes en argiles des Européens et des Makassar à partir du 18èmeet 19èmesiècles. De nos jours, ils disposent d’un autre attirail pour fumer, du matériel confectionné à base de pinces de crabes, de bois, de coquillages ou encore de bambou.

Les influences sociales et historiques ont toutes deux contribué au succès du cannabis dans le pays, et plus encore dans les communautés indigènes. D’après de nombreux chercheurs, les raisons pour lesquelles les Aborigènes et les indigènes du détroit de Torrès consomment de la marijuana sont assez complexes. Malgré l’acceptation de la weed dans de nombreux endroits et pas seulement l’Australie, il est recommandé aux médecins de conseiller les consommateurs et de parler de la consommation du cannabis, principalement parce qu’elle est souvent mélangée au tabac, ce qui peut causer des maladies.